“Assurer un environnement favorable à la protection, à la satisfaction des besoins et services de base et à l’autonomisation des communautés”

En partenariat avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), mise en œuvre du projet “Assurer un environnement favorable à la protection, à la satisfaction des besoins et services de base et à l’autonomisation des communautés”

Le projet vise à assurer un environnement favorable aux réfugiés et demandeurs d’asile de toutes nationalités en Tunisie en adoptant de bonnes pratiques en matière d’accueil et d’enregistrement, en évaluant leurs vulnérabilités et en les gérant au cas par cas, ainsi qu’en fournissant un soutien psychologique aux personnes atteintes de différents troubles et traumatismes.

Financé par :

Bureau du HCR en Tunisie

Durée du projet :

Du 1er janvier 2019 au 31 décembre 2019

Nombre de réfugiés et demandeurs d’asile :

3294

Énoncé du projet :

Ce projet est conçu dans la continuité de la réponse que CTR avait initiée en 2018 et vise à répondre aux problèmes suivants : personnes ayant des besoins spécifiques (PWSN) avec des niveaux de risque élevés et moyens, familles de réfugiés en situation d'extrême vulnérabilité qui ne peuvent pas répondre à leurs besoins de base, familles confrontées à l'insécurité financière, gestion de cas pour les personnes ayant des besoins spécifiques, activités récréatives et de compétences de vie et mobilisation communautaire.

Impact :

L'impact attendu des opérations entamées au cours de l’année 2019 est le renforcement de l'environnement de protection des réfugiés en Tunisie et en accord avec le cadre de réponse de protection du HCR et des partenaires en Tunisie.

  • Le CTR et d'autres partenaires serviront de plateforme pour les réponses communautaires ainsi que d'espace sûr où les réfugiés et autres personnes affectées pourront accéder à l'assistance et aux services, y compris aux activités psychosociales. 
  • La gestion des cas mise en œuvre conformément aux procédures opérationnelles standardisées (SOP) inter-agences, garantira que les réfugiés (GBV et CP) à haut risque auront accès à des conseils individuels et à des services spécialisés. Une équipe de travailleurs sociaux est chargée de coordonner tous les services et de veiller au respect de la protection. 
  • Renforcement des lois et des politiques : les efforts transversaux prévus dans le cadre de la réponse de protection garantiront que le personnel du partenaire opère conformément aux principes et aux approches de protection, améliorant ainsi la qualité de la réponse.
  • Des rapports opportuns basés sur des données précises et une analyse des tendances, y compris des recommandations, informeront de manière adéquate les interventions de plaidoyer au niveau local et national ainsi que la conception des interventions programmatiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *